1 800 463-3410

La reproduction en tout ou en partie des textes et photos de la revue Agri-Nouvelles sur quelque support que ce soit est formellement interdite sans le consentement préalable et écrit de Agri-Marché inc. Ces textes et photos sont soumis au droit d’auteur.

Groupe Gaucher : repousser les limites toujours plus loin!

Volaille •

Groupe Gaucher est une entreprise agricole de Saint-Dominique qui se spécialise dans quatre champs d’activité : l’élevage de poulets de chair, la production d’oeufs de consommation, la production de grandes cultures et la production porcine. Le 22 septembre dernier, l’entreprise célébrait son 50e anniversaire. Pour l’occasion, des employés, amis et partenaires d’affaires étaient réunis pour reconnaître tout le travail accompli par les artisans de la première heure, Micheline et Gaétan Gaucher. Au total, près de 200 personnes leur ont souhaité de profiter pleinement d’une retraite bien méritée.

Le sort de l’entreprise familiale est maintenant entre les mains des fils du couple, Frédéric et Marc. Frédéric est directeur général, tandis que Marc occupe les fonctions de directeur secteur végétal. Sur le comité de gestion siègent avec eux M. Jean Messier, directeur des productions animales, et Mme Marie-Claude Cailloux, directrice finance et conjointe de Frédéric. Les deux frères peuvent aussi compter sur le soutien de leurs 30 employés à temps plein et à temps partiel.

DES DÉBUTS MODESTES

Gaétan Gaucher fait ses débuts dans l’industrie de la volaille avec la construction, en 1965, d’un premier poulailler d’une capacité de 8 000 poulets à griller. Il cultive aussi une terre d’une superficie de 30 arpents. Quelques années plus tard, Micheline Goyette, qui deviendra son épouse et la mère de ses enfants, se joint à lui dans l’entreprise.

À l’époque, l’élevage de la volaille n’est pas aussi encadré qu’il l’est maintenant. Les quotas de production sont inexistants et la mécanisation dans l’élevage des volailles, rudimentaire. Cela fait en sorte que ceux qui oeuvrent dans cette industrie souffrent d’un manque de stabilité de leurs revenus.

Dans ce contexte, Gaétan, fondateur du Groupe Gaucher, travaille à l’extérieur à l’abattoir du village ainsi que dans l’entreprise de ses frères. Micheline assume des fonctions de secrétaire tout en participant aux travaux dans les bâtiments.

La situation change en 1967 avec l’arrivée de nouveaux équipements qui permettent d’augmenter l’efficacité de l’entreprise. Les résultats sont tangibles puisque la production double cette année-là.


De gauche à droite, les membres du comité de gestion : Frédéric Gaucher, Jean Messier, Marie-Claude Cailloux et Marc Gaucher

LE DÉBUT DE L’EXPANSION

Deux ans plus tard, l’entreprise fait sa première acquisition. En effet, le couple se porte acquéreur d’un bâtiment de production qui appartenait à l’un des frères de Gaétan. L’année 1969 représente une année charnière pour la ferme avec l’apparition des contingents. La gestion de l’offre permet d’améliorer grandement la correspondance de la production avec la demande canadienne des chaînes d’abattage et de la distribution.

En 1977, les bases solides de l’entreprise permettent d’ériger deux bâtisses de plus sur le site familial. À ce moment, la production est de 82 000 oiseaux, ce qui est déjà beaucoup à cette époque. Les propriétaires n’envisagent aucunement que ce nombre se multipliera au cours des années.

L’IMPORTANCE DE LA FAMILLE

Bien que leurs projets et réalisations aillent bon train et que leur entreprise ne cesse par conséquent d’évoluer, Micheline et Gaétan n’y voient pas là leurs seules priorités. Le jeune couple, qui s’unit par les liens du mariage en 1971, caresse l’idée d’avoir des enfants. De leur union naissent Frédéric et Annie en 1974, ainsi que Marc en 1977.

Soucieux de la continuité des opérations, les parents décident d’intégrer leurs deux fils en 1995. Frédéric obtient un diplôme d’études collégiales en gestion et exploitation d’entreprises agricoles. De son côté, Marc détient un diplôme d’études professionnelles en mécanique agricole. Quant à Annie, elle a choisi une autre voie; elle a fréquenté l’université et oeuvre aujourd’hui dans des bureaux administratifs du réseau de la santé.


M. Gaétan Gaucher et son épouse, Mme Micheline Goyette

LE PASSAGE DU FLAMBEAU

Le transfert à la relève est souvent une étape critique dans la vie d’une entreprise. Pour s’assurer que tout se passe bien, Frédéric et Marc sont allés chercher les outils nécessaires. Ils ont engagé des consultants qui les ont aidés à mettre en place des outils de gestion efficaces après la retraite de leurs parents. Le but était de solidifier la structure de l’entreprise tout en respectant les valeurs familiales. Les postes ont été clairement définis. Ainsi, les rôles et responsabilités de chacun sont clairs, autant pour ce qui est des cadres qu’en ce qui concerne les employés. Cela simplifie grandement l’administration et la gestion des ressources humaines. De plus, les définitions de tâches permettent de cibler les bonnes personnes pour chaque poste.

Le passage du flambeau a aussi été l’occasion d’établir la mission et les valeurs de l’entreprise. Celles-ci ont été communiquées aux employés pour s’assurer que tous poussent dans la même direction. Elles permettent par ailleurs aux gestionnaires de prendre des décisions cohérentes pour le développement de Groupe Gaucher.

L’IMPORTANCE DE LA FORMATION

Frédéric et Marc misent beaucoup sur la formation continue. Les deux gestionnaires veulent investir dans le capital humain afin de permettre à l’entreprise de prendre de l’expansion. L’objectif est que chaque employé de l’entreprise puisse atteindre son plein potentiel. D’ailleurs, plusieurs postes ont été créés au cours des derniers mois. Voilà qui offre un milieu de travail stimulant et qui fournit une motivation supplémentaire aux membres de l’équipe.

Ce principe de développement continu s’applique à tous, à commencer par les gestionnaires du comité de direction. Ceux-ci sont appelés à améliorer leurs compétences et leur expertise à travers différentes formations. L’expertise interne et l’aide de consultants externes permet de maximiser le transfert de connaissances aux employés actuels et futurs.

UTILISER LES POSSIBILITÉS TECHNOLOGIQUES?

Pour pouvoir se démarquer, les nouveaux gestionnaires ont ciblé un autre point essentiel : l’innovation. Ils ne veulent pas à tout prix disposer des dernières technologies; leur objectif est d’assurer une stabilité des rendements, et pour ce faire, il est essentiel d’avoir accès à une information précise.

Ainsi, les employés sont munis d’un iPad pour saisir les données des élevages. Cela permet de générer des rapports sur un serveur bâti selon les besoins. Les gestionnaires peuvent de la sorte consulter en temps réel tout ce qui se passe dans les élevages et assurer un contrôle des opérations. C’est le secteur de la pondeuse qui a amené cette rigueur dans la prise de mesure. Les dirigeants peuvent prendre des décisions réfléchies à partir de données fiables.

Plus une entreprise connaît ses résultats, plus elle sera en mesure de faire face aux imprévus et de s’ajuster aux changements dans la production et dans le marché.

VERS UNE TROISIÈME GÉNÉRATION?

Les deux frères ont une approche similaire en ce qui a trait au développement de l’entreprise. Ils sont ouverts à l’expansion, mais tiennent toutefois à évaluer les opportunités d’affaires à partir de données vérifiables. Pour les prochaines années, ils souhaitent faire des investissements stratégiques visant à assurer la croissance de l’entreprise.

Le Groupe Gaucher est une entreprise à valeur humaine avant tout. Puisque le travail d’équipe y est une priorité, les nou- veaux propriétaires pensent déjà à la troisième génération, qui s’en vient rapidement. En effet, Miranda, la fille aînée de Frédéric, étudie en finance et en commerce international. Sa cadette, Léonie, est présentement à l’école secondaire.


De gauche à droite : Miranda Gaucher, Marie-Claude Cailloux, Frédéric Gaucher et Léonie Gaucher

Le fils unique d’Annie, Zachary, prépare son entrée à l’ITA de Saint-Hyacinthe. Quant au fils aîné de Marc, Xavier, il envi- sage déjà une carrière en agriculture. Sa sœur Alicia aimerait être dentiste comme sa mère. Le cadet de la famille, Louis, est un peu jeune pour décider de ce que sera son métier!


De gauche à droite : Luc Leroux, Annie Gaucher et Zachary Messina


De gauche à droite : Louis Gaucher, Isabelle Beaudry et Alicia, Marc et Xavier Gaucher


Le développement de l’entreprise vise à permettre à chacun d’avoir une place qui lui convient au sein du Groupe Gaucher. Par contre, tous devront faire leurs preuves et aller aux études. Il leur faudra aussi acquérir de l’expérience en allant travailler à l’extérieur. Pour les gestionnaires, il est essentiel d’avoir une relève active.

Verrons-nous une troisième génération suivre les traces de ses grands-parents? C’est fort possible. La passion de l’agri- culture et le désir de relever des défis demeurent des moteurs essentiels de la famille et de l’entreprise. C’est grâce à cela que Groupe Gaucher est en croissance et en amélioration constantes depuis 50 ans.

L’équipe d’Agri-Marché souhaite souligner le 50ème anniversaire du Groupe Gaucher. Une réussite familiale et entrepreneuriale qui unit succès et excellence. Félicitations, vous êtes un fier modèle pour l’industrie!


LUC THIBODEAU
Conseiller en production avicole
Agri-Marché inc.

JOSIANE ROY, T.P.
Conseillère en production avicole
Agri-Marché inc.

<< Retour à la liste
1 commentaire(s)
Isabelle Lacasse soeur de Monia2018-03-17 12:48:48
Bonjour à vous tous!! Je trouve votre évolution formidable et j'ai adoré la lire. Je sais très bien qu'il y a beaucoup de travail derrière cette évolution et vous en félicite. Je vous souhaite encore plusieurs belles années puisque vos enfants et petits-enfants ont et auront la fibre de l'agriculture. Bonne continuation! Au plaisir!!
Laisser un commentaire

(850/850 caractère(s) restant(s))

Abonnez-vous!
Il existe plus d'une façon de lire votre
Agri-Nouvelles. Et c'est gratuit!