1 800 463-3410

La reproduction en tout ou en partie des textes et photos de la revue Agri-Nouvelles sur quelque support que ce soit est formellement interdite sans le consentement préalable et écrit de Agri-Marché inc. Ces textes et photos sont soumis au droit d’auteur.

Qui l’eût cru ?

Divers •

LE G.O. DE POULAILLER

Pour remédier à la ponte au sol qui coûte cher, une firme française a conçu Spoutnic. Grâce à ce petit robot de poulailler, les poules ne font pratiquement plus de « livraison » dans de petits coins sombres ou au milieu de la basse-cour. Fini les œufs dévorés par des congénères ou qui ne peuvent plus être placés en incubateur parce qu’ils sont déclassés. En 16 jours, des aviculteurs ont vu la ponte au sol diminuer de 26 % avec 3 fois moins de passages de l'éleveur. Les éleveurs n’ont par ailleurs plus besoin de s’échiner et de jouer aux épouvantails chaque demi-heure pour inciter les volatiles à pondre dans leur nid. Prêt à l’emploi, Spoutnic a une autonomie de 12 heures et circule de façon aléatoire selon des horaires programmables. Étanche à l’ammoniaque, à la poussière et à l’eau, il fonctionne sur tout type de litière et dispose d’un grattoir pour l’aérer. L’appareil fait même office de « gentil organisateur » puisqu’il force les poules à faire de l’exercice.

Source : https://www.elevageetcultures.com/post/le-g-o-de-poulailler
 

COPAINS COMME COCHONS

Au Royaume-Uni, des savants du Pirbright Institute ont décidé d’utiliser les cochons pour tester des vaccins potentiels contre le coronavirus. Il n’y a pas que le cœur et le système respiratoire du porc qui soient similaires à ceux d'un être humain; son système immunitaire aussi. Un type de réponse à un vaccin chez le porc pourrait donc permettre de prédire son succès ou ses effets indésirables chez l’humain. Des vaccins seront testés pour leur capacité à induire des anticorps protecteurs contre le SARS CoV-2, l'agent causal de la COVID-19. Ils comprendront le vecteur vaccinal de l'adénovirus chimpanzé (ChAdOx1), qui doit bientôt entrer dans les essais cliniques de phase 1 sur l’humain et qui a été utilisé pour créer des vaccins contre des maladies comme l’Ebola, le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS) et la grippe. Source : https://www.elevageetcultures.com/post/copains-comme-cochons
 

L’ART D’ÉTOUFFER LE MÉTHANE

On cherche dans un laboratoire égyptien à réduire le méthane chez les veaux laitiers. En ajoutant un extrait de feuilles d’eucalyptus à leur alimentation, les chercheurs sont parvenus à réduire les émissions de méthane de 20,1 % pour une dose de 10 ml et de 61,5 % pour 20 ml. Lors de la dégradation microbienne des aliments dans le rumen, des quantités considérables d'énergie et d'azote sont perdues sous forme de méthane, ce gaz à effet de serre qui contribue au réchauffement climatique. En plus d’atténuer les émissions de méthane, l'extrait possède des propriétés antimicrobiennes et antioxydantes qui améliorent la santé. L'étude a été réalisée auprès de 30 veaux mâles croisés âgés de 4 ou 5 jours. On leur a donné du lait additionné de doses de 0 ml, 10 ml ou 20 ml par veau par jour pendant 15 semaines. Il semble que la réduction des bactéries méthanogènes et des protozoaires du rumen soit la principale cause de la réduction de la production de méthane.

Source : https://www.elevageetcultures.com/post/l-art-d-%C3%A9touffer-le-m%C3%A9thane

<< Retour à la liste
0 commentaire(s)

Personne n'a commenté cette nouvelle.

Laisser un commentaire

(850/850 caractère(s) restant(s))