1 800 463-3410

La reproduction en tout ou en partie des textes et photos de la revue Agri-Nouvelles sur quelque support que ce soit est formellement interdite sans le consentement préalable et écrit de Agri-Marché inc. Ces textes et photos sont soumis au droit d’auteur.

Une nouvelle année, une nouvelle signature, un engagement quotidien

Éditorial •
Patrice brochu

Chers lecteurs,

Je tiens à débuter en vous souhaitant à tous une excellente année 2020. Qu’elle vous apporte santé, bonheur et succès dans vos projets.

Pour Agri-Marché et Lactech, 2020 marque l’arrivée d’une nouvelle signature de marque : « Producteur en tête. Rendement à cœur. ».

Depuis 1913, nos clients ont toujours été notre raison d’être, car c’est en contribuant à votre succès que nous pouvons continuer notre développement. C’est pourquoi la nouvelle signature illustre parfaitement notre engagement à toujours avoir vos besoins en tête pour mieux y répondre. « Producteur en tête. Rendement à cœur. », ça ne commence pas aujourd’hui; ça se poursuit depuis plus de 100 ans !

Dévoilée les 3 et 5 décembre dernier durant nos journées d’information, une nouvelle image accompagnant notre nouvelle signature fera aussi graduellement son apparition. Vous la verrez sur notre flotte de livraison et dans l’ensemble de nos communications, dont dans ce numéro de votre Agri-Nouvelles.

MAIS QUE NOUS RÉSERVE 2020 ?

Après des récoltes difficiles au Québec où les hauts taux d’humidité ont fait chuter la qualité, combinées à des rendements plus faibles aux États-Unis, on peut s’attendre à une augmentation des prix du grain de bonne qualité. De plus, la possible résolution du conflit commercial entre la Chine et les États-Unis contribuerait certainement à faire augmenter les prix du soya et des autres céréales. Plus que jamais, votre négociant en grains Agri-Marché sera là pour vous guider et vous indiquer les meilleures opportunités en matière d’achat et de vente.

Après une année de prix bas, le porc a terminé 2019 en hausse, stimulé par la réouverture du marché chinois. Aux prises avec une flambée des prix du porc de 101 %, conséquence de la fièvre épidémique porcine, le gouvernement chinois n’a eu d’autre choix que de permettre les importations de porc et de bœuf canadiens. La Chine étant le deuxième marché d’exportation pour le porc canadien et le cinquième pour le bœuf, cette réouverture nous laisse espérer une année 2020 plus rentable, mais le respect des normes sur les plans de la qualité et du bien-être animal sera scruté à la loupe.

Du côté laitier, les compensations négociées en 2019 ont commencé à être versées, mais il sera intéressant de voir à quelle vitesse la totalité des sommes seront remises dans une situation de gouvernement minoritaire à Ottawa. Aux dernières nouvelles, les compensations demandées dans le secteur de la volaille sont restées lettre morte. La pression sera forte sur les libéraux étant donné le soutien clair des partis d’opposition envers la gestion de l’offre, ce qui devrait accélérer les négociations.

Par ailleurs, l’arrivée de l’hiver et de la nouvelle année marque toujours le temps des salons et événements. Encore une fois, nous convions nos clients du secteur laitier aux Salons Lactech. Après une édition réussie à Alma en décembre, ce sera au tour des régions de Portneuf, du Bas-Saint-Laurent et de la Beauce d’accueillir notre équipe du 21 au 23 janvier. Nous serons également présents au Salon de l’agriculture de Saint-Hyacinthe et au SIMAQ de Québec. Je termine en remerciant tous les participants à nos événements de décembre, dont nos nouvelles journées végétales et nos journées d’information. C’est un plaisir de vous rencontrer et de vous offrir des conférences, qui nous l’espérons vous sont utiles.

Bonne année à tous !

Patrice Brochu

<< Retour à la liste
0 commentaire(s)

Personne n'a commenté cette nouvelle.

Laisser un commentaire

(850/850 caractère(s) restant(s))

Abonnez-vous!
Il existe plus d'une façon de lire votre
Agri-Nouvelles. Et c'est gratuit!