1 800 463-3410

La reproduction en tout ou en partie des textes et photos de la revue Agri-Nouvelles sur quelque support que ce soit est formellement interdite sans le consentement préalable et écrit de Agri-Marché inc. Ces textes et photos sont soumis au droit d’auteur.

Des stagiaires remplis de potentiel

Divers •

UN ÉTÉ FORMATEUR ET UTILE

Dès le début du stage, j’ai participé activement à des visites de fermes pour comprendre le quotidien des représentants sur le terrain. Les journées de route m’ont permis d’observer la réalité des producteurs agricoles. Cette dernière était nouvelle pour moi, tout comme pour les producteurs puisqu’ils n’étaient pas habitués aux périodes d’instabilité que les dernières années leur ont fait vivre avec la baisse du prix du lait, le manque de fourrages et les allocations de quotas. Plusieurs discussions émouvantes ont émergé du contexte récent.

Aussi, lors des suivis de routine, les représentants ont partagé avec moi leur savoir et leurs compétences. Ce partage m’a été fortement utile pour m’aider à mieux cerner comment trouver des solutions aux défis financiers ou techniques des producteurs. Ces nouvelles connaissances ont aussi été grandement formatrices puisqu’il s’agissait d’aspects moins présents sur les bancs d’école. Au cours de mon stage, j’ai également pu assister les représentants dans des suivis de routine, des cas d’urgence et des rencontres multidisciplinaires. Durant ces entretiens, j’ai participé activement à trouver des solutions avec les représentants, les autres intervenants du milieu et les clients.

Par ailleurs, dans le cadre de mon stage, un mandat bien précis m’avait été confié par Lactech et l’Université Laval : je devais faire une analyse des facteurs ayant des répercussions sur la marge alimentaire. Mon sujet était d’un grand intérêt puisque les producteurs avaient récemment vécu des périodes de prix du lait faible qui avaient eu un impact sur leur rentabilité. En bref, j’étais mandaté de déterminer les facteurs significatifs qui permettaient aux producteurs d’obtenir une meilleure marge alimentaire.

Dès le départ, j’ai accompagné les représentants dans la collecte de données sur les entreprises. Par la suite, avec l’équipe de Lactech, nous avons élaboré une procédure pour l’analyse des données en vue d’en tirer des résultats. Ainsi, les représentants pourront utiliser les résultats de l’analyse de mon stage et adapter leurs recommandations en fonction des facteurs permettant d’améliorer la marge alimentaire chez les différents troupeaux.

Tout compte fait, mon stage dans l’équipe de Lactech a été vraiment formateur. Dès le départ, nous sommes partie prenante de l’équipe. Les formations, les rencontres d’équipe, les journées de route ont fait en sorte que mon stage m’a permis de me perfectionner comme futur professionnel du milieu agricole.

En gage de reconnaissance, je remercie l’équipe de Lactech pour l’opportunité qu’ils m’ont offerte durant l’été ainsi que toutes les personnes que j’ai côtoyées durant mon stage.

RAPHAËL FAUCHER

Stagiaire
Lactech inc.

LA DÉCOUVERTE D’UNE PRODUCTION FASCINANTE

C’est avec le désir de devenir vétérinaire que j’ai commencé mes études à l’Université McGill il y a trois ans et que j’ai découvert le domaine de l’agronomie. Je ne suis pas née au sein d’une famille agricole mais puisque ma mère est vétérinaire, j’ai toujours pu nourrir ma passion pour les animaux. L’université m’a par ailleurs permis de plonger dans le monde de la production animale, qui ne m’était pas trop connu.

J’ai entendu parler d’Agri-Marché pour la première fois dans le cadre d’un cours lorsqu’une conseillère ayant fait ses études à McGill est venue nous présenter sa profession. Sa présentation m’a grandement inspirée et m’a incitée à obtenir un stage en production porcine chez Agri-Marché. Ce n’était pas une production que nous avions vue en détail à l’école; j’étais donc curieuse de pouvoir la découvrir davantage grâce à mon stage.

Dès ma première journée de stage, je devais aller récolter des échantillons de sang chez un producteur. En très peu de temps, j’en ai appris énormément sur le travail d’agronome ainsi que sur la production porcine. J’ai également eu la chance de rencontrer tous les gens qui soutiennent et entourent les conseillers dans leur travail, découvrant une magnifique équipe que ce soit dans les bureaux ou sur la route.

Pendant mon stage, j’ai pu suivre les conseillères chez leurs producteurs, ce qui m’a permis d’en savoir plus sur leurs façons de faire dans leur ferme. J’ai aussi été appelée à faire les tâches que les conseillers font régulièrement tout en étant bien encadrée par eux, ce qui m’a sécurisée. Cet aspect a été important pour moi, car il pouvait être intimidant de parler avec des producteurs de leurs cochons alors que je ne proviens pas du milieu agricole.

De plus, dans le cadre de mon stage professionnel, j’ai fait une étude de cas sur le cannibalisme et les principaux facteurs qui influencent son incidence. Ce phénomène est souvent observé lorsque certains porcs ont les oreilles, les flancs ou la queue mangés. Il peut surgir dû à des problèmes de température, de ventilation, d’entassement, de nutrition, d’accès à l’eau ou à la moulée, de coupe de queue, etc.

Je me suis basée sur la littérature pour cerner les facteurs que je voulais évaluer en vue de construire un outil. Celui-ci permettra aux conseillers ou aux producteurs de facilement discerner les sources probables de cannibalisme dans les fermes. L’outil est composé d’un tableau pour recueillir les données et d’une charte contenant les normes de l’industrie principalement basée sur les cahiers d’élevage d’Agri-Marché. Quelques cas pendant mon stage m’ont permis d’amasser les données dont j’avais besoin. Par la suite, je pourrai analyser les résultats, indiquer quelles fermes ont le plus de problèmes et spécifier quels paramètres devraient être améliorés dans chacune d’elles.

Bref, grâce à Agri-Marché, j’ai pu explorer davantage le travail d’agronome ainsi que la production porcine, qui malheureusement m’était plutôt inconnue auparavant. Qu’il s’agisse de tâches techniques ou de compétences professionnelles, les conseillers dans le domaine porcin m’en ont appris énormément et m’ont fait atteindre mes objectifs de stage.

Je tiens donc à remercier toute l’équipe du secteur porc d’Agri-Marché de m’avoir permis de vivre un merveilleux été rempli de nouvelles expériences !


STÉPHANIE BOURASSA

Stagiaire professionnelle 
en production porcine
Agri-Marché inc

SUIVRE SA PASSION!

Bonjour ! Je suis étudiante en Technologie des productions animales au campus de Saint-Hyacinthe de l’Institut de technologie agroalimentaire. J’entame ma troisième et dernière année. J’habite à Drummondville, une ville du Centre-du-Québec. Je ne suis pas originaire d’une ferme. Par contre, j’ai toujours eu un intérêt pour le métier d’agriculteur; j’ai toujours été près de personnes qui étaient dans ce milieu et je m’y intéressais de plus en plus. Après avoir effectué une technique en soins infirmiers, j’ai décidé de changer de domaine et de me lancer dans ce monde agricole qui me passionnait !

L’été dernier, nous avions un stage à faire en représentation commerciale ou en gérance de ferme. J’ai choisi de le faire en représentation en production laitière aux installations de l’entreprise Lactech situées dans ma région. Malgré le fait que je ne provienne pas d’une ferme laitière, je n’ai senti aucun jugement de la part des autres et ils ont été très ouverts à me montrer un métier qui était encore inconnu pour moi. J’ai adoré mon expérience. L’équipe avec qui j’ai passé l’été était super à l’écoute et j’ai été très à l’aise de poser des questions durant tout mon stage.

J’ai pu mettre en pratique ce que j’ai appris en classe durant nos formations et j’ai aussi pu découvrir ce qu’était le métier de représentant. Le stage chez Lactech a bien démontré ce qu’est le travail d’un représentant en production laitière, car nous avons touché à plusieurs sphères de cette profession au cours de l’été.

Nous avons par ailleurs reçu plusieurs formations très constructives et intéressantes permettant d’en apprendre plus sur des aspects que nous abordons peu ou pas durant le stage ou à l’école. Selon moi, ces formations étaient un moyen de nous sentir plus épaulés et en confiance. Il y avait toujours quelqu’un qui répondait à nos questions; je ne me sentais aucunement seule durant le processus.

L’apprentissage sur le terrain a aussi été très important et apprécié. J’ai beaucoup aimé être incluse et pouvoir participer aux activités. Nous avons visité diverses fermes durant l’été et cela m’a permis de voir plusieurs infrastructures, mécanismes, régies et types de personnes différents. Tout cela ne peut pas être appris à l’école; j’ai vraiment apprécié découvrir ces aspects grâce à l’expérience terrain.

Bref, mon été a été très enrichissant, tant du côté des apprentissages que du côté personnel. J’ai dû apprendre à me faire confiance et à être plus entreprenante avec les autres. J’ai découvert une entreprise et une équipe très ouvertes et passionnées. J’ai adoré faire partie de cette équipe et pouvoir en apprendre plus sur le terrain grâce à la vision de personnes diverses et expérimentées. Rouler en compagnie de représentants m’a permis de découvrir qu’il était important d’être une personne à l’aise avec le public, ouverte d’esprit, ayant un grand sens de l’écoute et entreprenante pour pratiquer ce métier.

J’ai réellement découvert une nouvelle passion lors de mon stage. J’avais toujours été attirée par le domaine végétal, mais je peux maintenant dire que j’aime la production laitière et que la représentation en production laitière m’intéresse beaucoup.


MARJORIE COULOMBE
Stagiaire
Lactech inc.

UN ÉTÉ C'EST BIEN, MAIS DEUX C'EST MIEUX !

Bonjour à tous ! Je suis native de Lotbinière et j’ai été élevée sur une ferme laitière familiale. J’ai donc grandi dans le milieu agricole et j’ai eu la chance d’avoir un père qui m’a transmis une de ses plus grandes passions; j’ai rapidement démontré de l’intérêt pour l’agriculture.

C’est pour cette raison que je viens de compléter ma technique en productions animales à l’Institut de technologie agroalimentaire de La Pocatière. Mon engouement pour ce mode de vie ne cesse de s’accentuer au fil des années. Cela m’a amenée à m’inscrire à l’Université Laval en agroéconomie et je suis impatiente à l’idée de commencer cette nouvelle aventure. Je suis convaincue que ces études me seront utiles dans le futur. Plus tard, j’aimerais devenir une excellente conseillère auprès des producteurs laitiers.

C’était déjà ma deuxième année d’expérience dans l’équipe Lactech et j’ai énormément apprécié mon boulot d’été. Mon secteur d’intervention englobait Lotbinière, la Beauce et Bellechasse. Mon travail était assez varié et stimulant. De plus, l’ambiance de travail était exceptionnelle. Je n’aurai pas pu demander mieux sur les plans de l’encadrement et de la complicité que j’ai eus avec les représentants cet été.

Avec le soutien de ces derniers, j’ai eu la chance de participer activement à l’atteinte des objectifs des producteurs. Cela m’a permis de découvrir différentes techniques utilisées pour y parvenir.

Lors du suivi des troupeaux, j’ai pu discuter de différents sujets d’actualité avec les producteurs. Ces échanges ont été très pertinents, car ils m’ont permis d’établir une corrélation entre les décisions prises par les dirigeants et leurs impacts sur les agriculteurs.

Par ailleurs, mes principales tâches consistaient à prélever des échantillons de fourrage, à faire de la route avec les représentants et à travailler dans des expositions agricoles. Cette année, j’ai eu la chance de travailler à un kiosque de l’exposition de Saint-Anselme et j’ai adoré mon expérience. Au cours de cette semaine, les producteurs ont été très gentils et surtout très fiers de présenter certains sujets de leur cheptel.

En somme, mon été au sein de l’équipe Lactech a été une fois de plus enrichissant. Je ne retiens que du positif de mon expérience. Au-delà des connaissances et compétences acquises, j’ai eu l’opportunité d’accroître mon réseau de contacts. Cet été aura certainement contribué à mon cheminement en tant que future conseillère. Dans quelques années, je serai à mon tour en mesure de transmettre mes connaissances aux futurs agriculteurs.

Pour conclure, j’aimerais remercier toutes les personnes que j’ai côtoyées au cours de ces deux mois. Vous êtes pour moi des personnes inspirantes ainsi que des références dans le monde de l’agriculture. Au plaisir de vous rencontrer !


ANN-SOPHIE BOILARD

Stagiaire
Lactech inc.

<< Retour à la liste
0 commentaire(s)

Personne n'a commenté cette nouvelle.

Laisser un commentaire

(850/850 caractère(s) restant(s))

Abonnez-vous!
Il existe plus d'une façon de lire votre
Agri-Nouvelles. Et c'est gratuit!