1 800 463-3410

Des mesures de biosécurité avancées pour les cas de contamination

Volaille •

L’apparition de diverses maladies dans le marché ces dernières années a incité Agri-Marché à accroître, de concert avec les organismes du secteur, son niveau de vigilance lors d’événements susceptibles d’avoir un impact important sur la santé des élevages et par le fait même sur leur productivité. C’est dans ce contexte qu’un processus a été mis en place en 2016 en vue d’alerter les responsables concernés par la déclaration d’un nouvel événement.

En fait, dès qu’il y a un soupçon quant à l’éclosion d’une maladie à déclaration obligatoire ou dès la réception d’un communiqué officiel de l’ÉQCMA, des mesures de biosécurité avancées sont déployées dans le but de protéger les élevages sains ou à risque. L’application de ces mesures est déclenchée par une alerte interne. À partir de ce moment, tous les gens concernés selon leur région ou secteur d’activité sont avisés et informés au sujet de la situation géographique, de la situation à la ferme, de la maladie en cause, des signes cliniques et des mesures à prendre.

Évidemment, la logistique et le transport sont directement affectés étant donné que le vecteur principal de transmission des maladies est souvent le contact direct avec le virus et sa propagation par le transport. Par ailleurs, nous devons naturellement continuer à nourrir les animaux en tout temps, peu importe l’état de santé de la ferme. C’est pour cette raison que nous déployons des mesures spéciales de planification en fonction du niveau d’assainissement des fermes auxquelles on doit faire la livraison.

En ce sens, nous planifions toujours de livrer chez les fermes contaminées ou suspectes en dernier, soit en fin de journée. Naturellement, cette procédure est facilitée lorsqu’il est possible de dédier un camion aux livraisons à risque. Une fois les livraisons effectuées, le camion ne retourne jamais à la meunerie, dans une installation d’Agri-Marché ou dans une autre ferme. Il est immédiatement lavé et désinfecté dans une station de lavage approuvée dans laquelle aucun autre camion de l’industrie n’est lavé. Les produits utilisés sont fournis à la station et respectent les protocoles officiels de l’ÉQCMA, tout comme la procédure de lavage elle-même.

Une fois sur la ferme, le livreur, qui a préalablement été formé sur le protocole, se doit d’avoir avec lui les équipements de protection nécessaires : bottes de plastique, désinfectant pour les mains et l’intérieur de la cabine, gants au besoin, combinaison jetable et sac de plastique pour disposer des équipements souillés. Des équipements propres sont utilisés pour chaque livraison distincte sur des fermes contaminées ou à risque.

La biosécurité peut rapporter gros si elle est appliquée adéquatement en tout temps. Ensemble, nous vaincrons!



MARIE-JOSÉE LAFOND, directrice
Services qualité
Agri-Marché inc.

<< Retour à la liste
0 commentaire(s)

Personne n'a commenté cette nouvelle.

Laisser un commentaire

(850/850 caractère(s) restant(s))

Abonnez-vous!
Il existe plus d'une façon de lire votre
Agri-Nouvelles. Et c'est gratuit!